Fonctionnement des cantines scolaires installées dans le cadre des projets de développement dans le département de l’Atacora au Bénin

Auteurs

  • Adolphe DJAGBA École Supérieure Robert de Sorbon
  • Alexis ABODOHOUI Université de Parakou
  • Guy Sourou NOUATIN Université de Parakou

Mots-clés:

Cantines scolaires, fonctionnement, participation, société civile, durabilité

Résumé

La présente recherche s’est proposée d’analyser le fonctionnement des cantines scolaires installées dans le cadre des projets de développement dans le département de l’Atacora au Bénin. A cet effet, un échantillonnage à choix raisonné basé sur une approche participative a permis de collecter les données auprès de 734 acteurs de 05 communes du département. Les données collectées ont été analysées grâce aux logiciels SPSS et Excel, et ont révélé que pour toutes les cantines scolaires implémentées au sein des écoles, il existe des comités de gestion composés de 6 membres en moyenne. Les comités mis en place sont confrontés à plusieurs difficultés liées au fonctionnement des cantines dont les principales sont les retards de livraison des vivres, la cherté de certaines denrées alimentaires, le non-paiement des frais de contribution par les parents, le bénévolat des cuisinières et l’effectif pléthorique des élèves, observables sur plusieurs jours parfois. Il en ressort aussi que l’avenir des cantines scolaires était hypothéqué par le retrait des PTF puisqu’elles ne fonctionnaient dans la grande majorité des cas que sur deux mois maximums après la fin de la période de mise en œuvre des projets. Si les cantines présentent de nombreux avantages et sont perçues par plusieurs acteurs du système comme une bouffée d’air frais (les parents qui sont soulagés par l’offre de repas dans une situation économique critique, les directeurs qui voient leur taux de scolarisation augmenter, la motivation des élèves à être à l’école, etc.), il n’en demeure pas moins que la grande majorité des acteurs trouve la participation des OSC dans le processus d’implémentation des cantines scolaires quasi nulle. La participation active de la société civile dans le processus d’implantation des cantines scolaires selon ces derniers, induirait une bonne synergie d’actions entre les acteurs locaux et un fort engagement communautaire dans la mobilisation de ressources ; d’où l’effet immédiat de pérennisation des cantines.

##plugins.generic.usageStats.downloads##

##plugins.generic.usageStats.noStats##

##submission.downloads##

Publiée

2023-03-15