La Gouvernance des Technologies Emergentes : Cas de la Fintech au Maroc.

Auteurs

  • AMINE EL HAJOUJI Université Hassan II - Maroc
  • Hicham MESK Université Hassan II- Maroc

Mots-clés:

Fintech, Regtech, Sandbox, Gouvernance, Innovation Disruptive

Résumé

L’industrie FINTECH à travers la panoplie des modèles économiques qu’elle développe est réellement disruptive pour l’ensemble de son écosystème et est capable de bouleverser l’hégémonie des acteurs traditionnels et de constituer un système financier alternatif qui fonctionne en parallèle et en collaboration avec le système financier classique.

En raison d'une rapide expansion de cette industrie, il est impératif pour les autorités de régulation de rester vigilants pour prévenir tout risque d'instabilité financière.

En effet, les autorités de régulation doivent assurer au maximum un équilibre entre d’une part l’encouragement des opportunités importantes qu’offrent les FINTECHS et ne pas freiner leur potentiel d’innovation et de l’autre part limiter les risques et contrôler leur activité pourvu de maintenir la stabilité financière, de protéger les consommateurs, et de garantir une équité vis-à-vis des acteurs traditionnels.

Le risque d'un dilemme réglementaire peut alors apparaître entre la réalisation d'un équilibre entre les règles prudentielles et la promotion de l'innovation fintech, tout en maintenant la stabilité financière et l’équité avec les acteurs traditionnels.

L’objectif de cet article est de passer en revue les différents modes de régulation possible de l’industrie FINTECH et de l’autre part faire un état des lieux de la situation au Maroc.

##plugins.generic.usageStats.downloads##

##plugins.generic.usageStats.noStats##

##submission.downloads##

Publiée

2024-02-15