La croissance est-elle inclusive au Cameroun ? Analyse à la lumière de la fonction d'opportunités sociales

Auteurs

  • Janvier METANGMO Université de Yaoundé 2-Soa (Cameroun)

Mots-clés:

Pauvreté non monétaire, croissance inclusive, courbes d’opportunités sociales, Cameroun

Résumé

Malgré un taux de croissance économique moyen de 4% entre 2001 et 2014, le taux de pauvreté monétaire a du mal à baisser (40% en 2001 contre 37% en 2014). Face à ce constat, l’objectif de ce papier est d’analyser le caractère inclusif ou non de la croissance sur les dimensions non monétaires de la pauvreté entre 2001 et 2014. Quatre dimensions pertinentes de la pauvreté non monétaires sont investiguées dans cette étude : l'éducation, la santé, l'emploi et l'accès au crédit. La méthodologie adoptée est celle d'Ali et Son (2007), basée sur la fonction d'opportunités sociales à partir des données des enquêtes camerounaises auprès des ménages de 2001 et 2014 ayant des échantillons d’environ 11.000 ménages. Tout d’abord, en ce qui concerne l’éducation et la santé, les résultats montrent qu’entre 2001 et 2014, non seulement les opportunités créées par l’économie dans ces deux domaines se sont accrues, mais en plus, les quintiles inférieurs ont bénéficié plus que proportionnellement aux quintiles supérieurs (non pauvres). Dans les domaines de l’emploi et de l’accès aux crédits d’investissement, la croissance n'a pas été inclusive, car le volume d’opportunités générées sur la période a diminué pour tous les quintiles.

##plugins.generic.usageStats.downloads##

##plugins.generic.usageStats.noStats##

##submission.downloads##

Publiée

2024-03-15