Déterminants de la Recherche et Développement (R&D) des entreprises au Cameroun

Auteurs

  • MATHURIN PATRICK MBOE BOBO Université de Yaoundé II - Cameroun
  • Mermoz Homère III NSOGA NSOGA Université de Yaoundé II – Cameroun

Mots-clés:

R&D, Heckman, demande, TIC, Multicolinéarité

Résumé

Cet article analyse les déterminants de la R&D des entreprises au Cameroun. Cette dernière est mesurée par la décision d’y investir et son niveau de dépense. L’étude est faite sur la base d’un échantillon de 639 entreprises (dont seulement 25,4 % investissent en R&D), extrait de l’enquête du Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI) portant sur les déterminants de la performance des entreprises en Afrique subsaharienne réalisée en 2014. Les résultats issus de l’estimation par le modèle de sélection à deux étapes de Heckman ont abouti à la conclusion que d’une part, la taille, l’âge, les TIC, la formation du personnel, les importations, la demande, la concurrence informelle, la licence, le crédit et la concentration sont les principaux déterminants du niveau de dépenses en R&D des entreprises au Cameroun. D’autre part, les TIC, la formation du personnel, la demande, la région d’implantation, les subventions, la coopération et la structure hiérarchisée sont les principaux déterminants de la décision d’investissement en R&D. Ainsi, pour pallier le problème de sous-investissement en R&D des entreprises au Cameroun, le gouvernement camerounais doit mettre en place un véritable système national d’innovation.

##plugins.generic.usageStats.downloads##

##plugins.generic.usageStats.noStats##

##submission.downloads##

Publiée

2024-03-15