Déterminants d’adoption des foyers de cuisson utilisés par les ménages ruraux au Sud du Bénin

Auteurs

  • Modukpè K. C. Victoire OGODJA Université de Parakou (UP) au Bénin
  • Rose FIAMOHE l’Université d'Abomey-Calavi (UAC) au Bénin
  • Cocou Jaurès AMEGNAGLO Université Nationale d’Agriculture de Porto Novo (UNA) au Bénin
  • Charlemagne Babatoundé IGUE Université d’Abomey-Calavi (UAC) au Bénin
  • Charlemagne Babatoundé IGUE Université d’Abomey-Calavi (UAC) au Bénin
  • Afouda Jacob YABI Université de Parakou (UP) au Bénin

Mots-clés:

Adoption, foyers de cuisson traditionnels et améliorés, probit ordonné, zone rurale

Résumé

Pour atteindre les objectifs de développement durable en ce qui concerne la protection de l’environnement et le bien-être des ménages, l’économie et la conservation des ressources naturelles notamment le bois ainsi que la réduction des émissions de gaz à effet de serre deviennent de plus en plus importants. L’objectif de cette étude est d’identifier les facteurs qui pourraient faciliter la réduction de l’adoption des foyers traditionnels gaspilleurs de combustible et qui émettent de grande quantité de fumée et ainsi augmenter l’adoption des foyers améliorés. Une collecte de donnée a été conduite auprès de 531 femmes choisies de manière aléatoire dans les départements de l’Ouémé et du Plateau au Sud-Bénin. Un probit ordonné a été utilisé et il en  ressort que le niveau d’éducation de la femme, le domaine d’activité de la femme, la possession d’une entreprise par le ménage, le niveau de richesse du ménage, l’accès à l’énergie, la promotion d’un foyer amélioré dans la zone de résidence et le type de combustible principal utilisé par le ménage sont les principaux déterminants réduisant l’adoption des foyers de cuisson traditionnels et favorisant l’amélioration du taux d’adoption des foyers de cuisson améliorés.

##plugins.generic.usageStats.downloads##

##plugins.generic.usageStats.noStats##

##submission.downloads##

Publiée

2024-03-15