L’etat du marché de travail et l’intention de départ des jeunes cadres des banques commerciales au Togo : une approche par la théorie du signal

Auteurs

  • Atsu AHOLO Université de Lomé
  • Emmanuel Cosi HOUNKOU Université d’Abomey-Calavi

Mots-clés:

Intention de départ, signaux d’opportunités, variables environnementales, les jeunes cadres, la conservation des expériences acquises

Résumé

Cette recherche vise à faire ressortir les variables environnementales qui influencent l’intention de départ des jeunes cadres des banques commerciales au Togo. L’analyse thématique manuelle et automatisée sous le logiciel IRAMUTEQ (version 07 alpha 2) explique les aspirations des jeunes cadres du secteur bancaire au Togo quant à leur intention de départ. Il ressort de l’analyse qualitative des données recueillies auprès de dix (10) institutions bancaires un intérêt accordé aux signaux d’opportunités alléchantes sur le marché du travail. Dans un souci d’évolution de leur carrière et d’amélioration de leurs conditions économiques, ces jeunes cadres sont prédisposés à saisir les différentes opportunités permettant la réalisation de leurs ambitions. La disponibilité des signaux d’opportunités répondant aux attentes de ce personnel et l’amélioration des conditions économiques sur le marché, se présentent en conséquence comme des raisons justifiant leur infidélité. Il est à noter aussi que la conservation des expériences acquises[1] d’une banque à l’autre est un facteur qui encourage l’infidélité dans ledit secteur.

 

[1] Article 56 de la convention collective des banques, des établissements financiers et des assurances du Togo.

##plugins.generic.usageStats.downloads##

##plugins.generic.usageStats.noStats##

##submission.downloads##

Publiée

2024-03-15