Rôles d’un intermédiaire indépendant sur la barrière à l'entrée d'une coopétition entre TPE : perméabilité versus imperméabilité

Auteurs

  • Pierre Daniel INDJENDJE NDALA Institut Supérieur de Technologie

Mots-clés:

Intermédiaire indépendant, Rôles, Barrière à l'entrée, Coopétition, mvQCA

Résumé

L’objectif de ce papier est de montrer que les différents rôles joués par un intermédiaire indépendant influencent la perméabilité ou l’imperméabilité de la barrière à l'entrée (BAE) d'une coopétition entre TPE. Notre posture est constructiviste, avec une approche méthodologique mixte adoptant un raisonnement inductif. Nous étudions un secteur des transports alternatifs, appelés clandos. Un échantillon de 542 individus dont 207 clandos, 321 clients et 14 chargeurs (intermédiaires indépendants) est investigué par un questionnaire. Nous mobilisons la technique de l’analyse qualitative comparée multi-variée mvQCA. Les résultats obtenus indiquent que l'intermédiaire indépendant jouant le rôle, soit de coordinateur, soit de médiateur, perméabilise la BAE du marché coopétitif. L'intermédiaire indépendant jouant exclusivement le rôle de facilitateur ou bien, simultanément, les rôles de régulateur, coordinateur et organisateur, imperméabilise la BAE. L’implication managériale de cette recherche appelle les autorités étatiques et de régulation des marchés, à prendre en compte l’intermédiaire indépendant et ses rôles pour que les BAE des marchés soient dynamiques, perméables ou imperméables en fonction des situations. L’implication théorique de cette recherche complète les théories des marchés contestables et de la concurrence car intégrer la coopétition et l’intermédiaire indépendant et ses rôles dans ces théories, permettraient des perspectives de recherche plus riches.

##plugins.generic.usageStats.downloads##

##plugins.generic.usageStats.noStats##

##submission.downloads##

Publiée

2024-04-15