Le rang de naissance influence-t-il la demande de soins de santé reproductifs en Côte d’Ivoire ?

Auteurs

  • Amany Fifamê Justine SONDJO Université de Yaoundé II-SOA (Cameroun)

Mots-clés:

Rang de naissance, soins de santé reproductives, mères primipares, Logit, Côte d’Ivoire

Résumé

Cet article utilise les données de 2016 issues de l’enquête à grappes multiples en Côte d’Ivoire de l’année (MICS-CI, 2016) et un modèle de régression logit pour examiner l’influence du rang de naissance sur l’utilisation des services de soins de santé maternels en Côte d’Ivoire. Notre échantillon comprend 6 647 mères questionnées. Les résultats de la régression Logit montrent que les mères ayant des enfants d’ordre de naissance élevés sont moins susceptibles de recourir aux soins reproductifs par rapport aux mères primipares. En outre, les facteurs âge de la mère, rang de naissance de l’enfant, niveau d’éducation de la mère et de son conjoint, milieu de résidence du ménage, religion de la mère, niveau de richesse du ménage et sexe du chef ménage influencent significativement l’utilisation des services de santé maternels et reproductifs. En revanche, la variable sexe du chef de ménage n’affecte pas le comportement de recours aux soins prénataux par les femmes enceintes. A la lumière des résultats obtenus, nous suggérons au Gouvernement Ivoirien de sensibiliser les femmes sur l’importance de l’utilisation des soins reproductifs quelque soit le nombre d’enfants vivants.

##plugins.generic.usageStats.downloads##

##plugins.generic.usageStats.noStats##

##submission.downloads##

Publiée

2024-04-15